Bref historique

La Régie des forêts des Hameaux de Payerne, une belle et longue histoire…

Il serait impossible pour ne pas dire prétentieux de vouloir expliciter en quelques lignes ce que sont les Hameaux de Payerne et plus particulièrement sa Régie. En effet, les Villages d’en Haut comme ils étaient désignés jadis, regroupent les lieux et sites appelés aujourd’hui Corges, Etrabloz, Vers-chez-Perrin, Vers-chez-Savary, La Bretonnière et Les Foules.

Situés sur les hauteurs de la cité de la Reine Berthe, les Hameaux de Payerne baignent dans des écrins de verdure à vous couper le souffle. En parfaite harmonie avec l’environnement dans lequel ils se situent, les Hameaux vivent hors du temps, loin du tumulte de la grande ville. Ces havres de paix ne peuvent pas vous laisser indifférents, ils vous incitent à la méditation et vous invitent ainsi aux rêves les plus fous.

Si aujourd’hui, au détour d’une balade dans ces contrées idylliques, tout un chacun peut profiter de cette tranquillité apaisante ; il n’en a pas toujours été ainsi. C’est au fil des siècles passés que les habitants des Hameaux ont lutté avec ferveur et pugnacité afin de préserver leurs droits. C’est ainsi que vrais et authentiques, un peu à l’image des terres qu’ils occupent aujourd’hui, les habitants des Hameaux se caractérisent par une tendre rudesse comparable à cette nature tantôt généreuse, tantôt sévère, et qui nous rappelle aux réalités de la vie quotidienne.

Bien que les archives historiques mentionnent les Hameaux en 1148 déjà, ce n’est que le 27 avril 1518 que le premier acte officiel reconnu accorde aux habitants des Hameaux le droit d’exploitation des forêts pour leur propre usage. Cette permission est généreusement octroyée par le souverain de l’époque; soit le vicaire général de l’Abbaye de Payerne. Contrairement aux idées reçues, ces droits considérés comme biens, n’ont ainsi pas été soustraits au domaine communal payernois, puisque propriété des religieux de l’époque.

Le 7 août 1519, un nouvel acte viendra s’ajouter à celui cité précédemment et donnera aux habitants des Hameaux le droit de faire paître leurs porcs dans les bois de l’Abbaye de Payerne, situés dans leurs secteurs.
L’histoire des Hameaux de Payerne sera par la suite marquée de nombreux rebondissements et remises en question des droits acquis. Les changements de régimes successifs obligeront les habitants des Hameaux à devoir défendre leur cause face à l’Etat de Berne puis à l’Etat de Vaud ; ceci tout en clamant haut et fort leur indépendance à l’égard de l’Autorité communale payernoise.

Un règlement voté par le Conseil de la Régie des Hameaux le 8 novembre 1918 et approuvé le 24 décembre de la même année par le Conseil d’Etat Vaudois, confirme dans les grandes lignes les droits acquis en 1518. Les biens des Hameaux sont ainsi assimilés à une fraction de commune. Le Conseil général, soit environ 40 personnes, est composé des ayants-droits et d’un délégué de la Municipalité de Payerne, cette dernière étant propriétaire d’un bâtiment à Vers-chez-Perrin.

Le Conseil général nomme une Régie composée de 5 membres, elle est chargée d’administrer les forêts sur la base du plan d’aménagement de l’inspecteur forestier et de répartir le bois. Elle est nommée pour une période de 5 ans, par analogie aux législatures des Autorités politiques en cours dans le canton de Vaud.

Au fil des siècles, tel David face à Goliath, la Régie a lutté âprement pour préserver ses droits. Le feu sacré et l’enthousiasme qui l’animent sont la preuve inébranlable d’une volonté commune de maintenir des traditions fortes. Cette volonté doit servir d’exemple aux générations futures, afin que ces dernières à leur tour s’engagent pour assurer la pérennité de l’héritage reçu de leurs ancêtres.